Ten-chi-jin-ryaku-no-maki dans l’herbe

Parce qu'on y revient toujours plus ou moins directement, les techniques de base doivent être vues et revues dans toutes les situations. Alors cet été au parc de la Torse, on révise, entre autres, les techniques décrites dans le ten-chi-jin-ryaku-no-maki (rouleau des principes du ciel, de la terre et de l'homme).


En théorie connues par la majorité des membres, les techniques de kihon happo et gyaku waza ne sont pas rangées dans la case débutant, bien au contraire. On redécouvre ces mouvements fondamentaux sur l'herbe humide, le sol en pente et les pommes de pin éparses… Eh oui, rien n'est jamais vraiment acquis et l'entraînement permet d'ancrer les pratiques pour mieux les reproduire quelque soit le contexte, sans quoi le savoir faire s'estompe. Alors on ressort les bons vieux omote gyaku, musha dori, take ori et compagnie, et on pratique !

Conclusion ? Ne négligeons pas les techniques de base et appliquons-les à chaque occasion.

"Sans une formation complète et approfondie à toutes les techniques d'Arts Martiaux, le pratiquant peut tout au plus espérer que ses mouvements progressent en efficacité et ceci, dans le nombre limité d'exercices musculaires qu'il ou elle aura travaillé régulièrement."
Hatsumi Masaaki

Les commentaires sont fermés.