Entrainement urbain et auto-défense

Cette année, au mois de juin, les entraînements du vendredi d'Aix Ninjutsu ont lieu en extérieur, sur le parking du dojo de la Maison du Tao (Aix-en-Provence)

Exemple d'echauffement en milieu urbain
   

Des paramètres à intégrer dans la pratique :

  • Sol plus dur (bitume, pavés, cailloux éparses…), obstacles multiples (piquets, bornes électriques, poteaux…), irrégularité de la surface (trottoir, bouche d'égout, escalier…), espace contigu (coins, murets, voitures…) sont autant de paramètres inhabituels de terrain réaliste avec lesquels il est intéressant de progresser.
  • Bruit de fond, objet qui tombe, enfant qui crie, voiture qui démarre, alarme de magasin, porte qui claque… Toutes ces sources de perturbations sont un véritable indice sur notre capacité de concentration dans une situation dangereuse.
  • Un vent violent, un soleil lourd, un lampadaire qui clignote ou l'obscurité du crépuscule sont des défis d'adaptation à notre sens visuel.
  • Les passants, les vélos et surtout les véhicules motorisés sont les détails critiques auxquels il faut être attentif pour sa sécurité. 

Exemple d'entrainement basique : rester précis et efficace malgré les perturbations alentours et s'habituer aux sensations du nouveau terrain

Des situations réalistes d'auto-défense aujourd'hui :

Ce changement d'environnement, présente beaucoup d'intérêts complémentaires à l'entrainement traditionnel en intérieur. En effet, c'est l'ensemble de tous ces paramètres aléatoires réels qui constitue des situations réalistes de notre époque dans lesquelles nous pourrions devoir nous défendre. Ces circonstances nous permettent d'enrichir notre appréhension du combat et d'optimiser nos réactions d'auto-défense.

Exemple d'auto-défense : réaction contre une saisie et coup de poing

 

 

 

Les commentaires sont fermés.